Groupe Grimpe et Glisse - Association LGBT - Ski, snowboard, randonnée, escalade, canyoning...

Accueil du site > Récits des Séjours > Du Léman au Mont Blanc à travers le Chablais

Du Léman au Mont Blanc à travers le Chablais

du J 30/06 au L 11/07/2011 Randonnée organisée par Jean-Paul et Maurice : 7 partipants

Rédigé par Francis Bé.


… UN TREK HORS DES SENTIERS BATTUS. Cela faisait des lustres que l’idée de refaire de la randonnée itinérante me taraudait. Après une discussion avec VINCENT G .O à GGG, je me laissais séduire par cette idée un peu folle au demeurant, sachant que la préparation physique me concernant, n’était pas à son firmament. Une bande de sept joyeux randonneurs s’était donné rendez-vous à CHEVENOZ dans un gîte- étape (LA CHOUETTE COUETTE). Chaude la couette ! JEAN- PAUL, MAURICE, MICHEL, ROLF, VINCENT et les deux FRANCIS étant les participants. Qui veut aller loin, ménage sa monture, c’est bien connu. Les spécialistes de la rando me prodigueront de bons conseils… (genre : gant de toilette pour se sécher … à la place d’une serviette). Mon sac étant allégé, nous nous engageons pour un périple mémorable avec une météorologie exceptionnelle en montagne durant onze jours.

Sous un soleil radieux nous cheminons un raidillon où nous surplomberons rapidement le LEMAN. Rapidement, je me dis que ce trek va bien se passer. L’altitude me stimule, la beauté et le bonheur de marcher me font prendre conscience que la montagne ça vous gagne ! Première étape un peu physique, et bien vite LE REFUGE DE LA DENT D’OCHE (2114m) est atteint avec vue splendide sur LE LEMAN et LE JURA.

Le lendemain, étape la plus difficile du parcours pour bon nombre d’entre nous. ASPEGIC 500 et VOLTAREN viendront à bout de nos courbatures. Accueil ô combien sympathique, à la ferme auberge LE FETO où nous aurons la possibilité de faire une petite lessive et de prendre une bonne douche bien réparatrice. L’étape suivante sera revue à la baisse de façon à ménager les organismes. Sous la vigilance de MAURICE, le cartographe émérite du groupe, nous prendrons les chemins de moyenne montagne. Le plaisir des yeux est à son comble ; flore et faune sont omni présentes ; au détour d’un chemin nous apercevons de drôles de cornes, un gigantesque troupeau de bouquetins et de chamois paissait paisiblement les pâturages bien gras et florissants de l’été, sans s’occuper de notre incursion parmi- eux ; MAGIQUE !

Nous atteindrons LE REFUGE DES TINDERETS (1491m), par le GR5 et variantes et je m’apercevrai que mes godillots ont rendu leur dernier service. C’était sans compter sur l’aide précieuse du tenancier des lieux, à l’œil vif qui s’est mis en quatre pour m’apporter la colle dont les semelles avaient besoin ! La soupe de légumes frais, tartiflette faite comme il se doit, tarte : pâte sablée aux myrtilles combleront nos estomacs gourmets.

La Suisse est bientôt à notre portée puisque les cols de BASSACHAUX ET CHESERY sont franchis. LE TOUR DES DENTS BLANCHES est amorcé, massif qui se démarque par son aspect minéral, calcaire, sauvage et préservé. Après avoir racheté une paire de souliers neufs en Suisse (aie- aie la note !)Nous passerons la nuit à LA CANTINE DES DENTS BLANCHES (cadre très cosy et too much genre maison d’Heidi)

LE PAS D’ENCEL, nous mènera à LA CABANE DE SUSANFE (2102m) où la vue sur la Haute Cime des DENTS DU MIDI est imprenable. Décor Haute montagne garanti. Lever 6H30 le jour suivant pour en prendre plein les mirettes une fois la crête des OTANS franchie. Vue féérique sur LE FER A CHEVAL ! IMPRESSIONNANT DE BEAUTE ! Les cascades infernales rompront le silence et favoriseront la méditation.

L’étape la plus longue sera celle entre LE REFUGE DE VOGEALLE (1901m) et LE REFUGE DE GRENAIRON (1974m) par la vallée du Giffre nous permettra de pouvoir contempler les domaines skiables de SIXT, COMBLOUX, SAMOENS, FLAINE. Le panorama depuis la crête DU BUET est époustouflant. ROLF en profitera pour aller racheter lui aussi une paire de grolles et profitera de la civilisation pour recharger les batteries… Ce break d’une journée lui a profité pleinement puisque les jours suivants il enchaînait tel un chamois les dénivelés. La nature est à son comble et, le lys martagon, rhododendron cilié, la renoncule des Alpes, l’œillet huppé, le panicaut etc.. . n’ont plus de secrets pour nous… EBLOUISSANT !

Les mouilles du REFUGE DE MOED (2257m) nous feront prendre une descente vertigineuse et une montée épuisante où nous croiserons bien trop de monde sur cette “autoroute“ GR5 pour la première fois, mais la vue depuis le col du BREVENT explose subitement sur la chaîne chamoniarde. Les nuages nous nargueront bien froidement et ne viendront pas à bout de notre détermination. LE REFUGE DE BELLACHAT (2152m) sera complet pour la première fois depuis notre départ, et le petit déjeuner en terrasse à la verticale de CHAMONIX , sera apprécié à sa juste valeur tout en contemplant les aiguilles en contre-jour ; MAGIQUE ! Une sente aux odeurs parfois méditerranéennes nous fera retrouver la civilisation avec une vue infernale sur le MONT BLANC jusqu’AUX HOUCHES (1150m). Où resigne t’on pour l’an prochain ? Quel bonheur d’avoir pu entreprendre ce trek avec une telle météo et en si bonne compagnie…. MERCI au G .O JEAN-PAUL, au cartographe MAURICE, aux participants et hôtes.

Portfolio


@ Groupe Grimpe et Glisse - c/o Centre LGBT Paris Ile-de-France - 63, rue Beaubourg 75003 PARIS - ggg@grimpeglisse.org

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette