Groupe Grimpe et Glisse - Association LGBT - Ski, snowboard, randonnée, escalade, canyoning...

Accueil du site > Récits des Séjours > Randonnée dans le massif des Combins

Randonnée dans le massif des Combins

30 juin-8 juillet 2010

Rédigé par Maurice


Pour faire le "tour des Combins" entre Valais suisse et Val d’Aoste italien, nous n’étions que quatre en ce début d’été 2010, mais quels quatre : le gratin du dessus du panier des randonneurs de montagne de GGG ! Jean-Paul, l’organisateur incontournable pour ce genre de balade dans les hauteurs alpines ou pyrénéennes entre 2000 et 3000 m ; Michel, le spécialiste incontesté des calembours les plus improbables ; Rolf, le quasi-régional de l’étape ; Maurice, le fameux cartographe à la diplopie intermittente. L’affaire a été rondement menée en neuf étapes (huit nuits). Des difficultés certes : ignorant que la traversée du glacier de Corbassière était interdite, nous eûmes, par exemple, quelques légers déboires en le franchissant. Des dénivelées positives et/ou négatives dépassant parfois les 1000 mètres, mais on n’a rien sans rien. Des vues admirables sur le massif des Combins, bien sûr, mais aussi vers ceux du Mont Blanc et du Grand Paradis. Des paysages très variés : lacs naturels ou de retenue, torrents, cirques, glaciers, sommets à plus de 4000 m. Le soir, les gîtes les plus divers nous ont accueillis : de l’auberge en fond de vallée à l’esthétique discutable à Fionnay, à la « cabane » (refuge en langue suisse) Panossière dans un décor de haute montagne, en passant par l’hôtel deux étoiles au design italien très soigné à St Rhémy, la vieille cabane de Chanrion, aux commodités d’un autre temps et toujours bondée, ou celle des Milles, encore plus sommaire, mais à l’ambiance bien sympathique. Enfin un logis insolite : l’hospice du grand St Bernard, une énorme bâtisse aux longs couloirs voûtés et au décor monacal mais confortable : un religieux nous y a accueilli en nous servant le thé en guise de bienvenue.

La flore était somptueuse car c’est début juillet que l’éclosion est la plus abondante et colorée. Quant à la faune, elle était aussi au rendez-vous : grand choix de marmottes, chamois et bouquetins, sans parler des vaches (suisses, donc aux fesses propres), moutons et chèvres de différentes races locales ; seuls les éphèbes étaient peut être un peu rares à notre goût… Rien à redire en ce qui concerne l’ambiance, les éléments les plus turbulents ayant déclaré forfait cette année (mais non, c’est une blague, ils nous ont vraiment manqué !). Bref, c’était très bien, on était très bien et on reviendra l’an prochain (qui a dit que la randonnée faisait gonfler les chevilles ?). Maurice

Portfolio


@ Groupe Grimpe et Glisse - c/o Centre LGBT Paris Ile-de-France - 63, rue Beaubourg 75003 PARIS - ggg@grimpeglisse.org

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette